Patrimoine

Le Vieux-Saint-Jean (secteur Saint-Jean)

Écluse 9 02 banqAu cours du XIXe siècle, le Vieux-Saint-Jean se transforme grâce au transport fluvial et ferroviaire. Suivant le chemin naturel du commerce et des communications, les visiteurs en provenance des États-Unis s’arrêtent à Saint-Jean et empruntent dès 1836 la liaison ferroviaire en direction de Montréal. Ils découvrent alors une région relativement prospère, notamment Saint-Jean et les localités riveraines qui affichent une expansion nouvelle.

À cette époque de grande effervescence, de nombreux hôtels apparaissent le long de la voie principale, la rue Richelieu, et sur quelques rues avoisinantes. La façade illuminée du Yacht Club en bordure de la rivière attire les voyageurs en quête de divertissements mondains.

Des hangars servant à l’entreposage et au commerce occupent l’actuelle rue du Quai. Leur emplacement explique d’ailleurs l’orientation géographique d’une partie du Vieux-Saint-Jean qui apparaît adossée à la rivière. Si les hangars ont aujourd’hui disparu, le visiteur peut encore admirer des bâtiments qui ont échappé au grand feu de 1876 ou qui ont été édifiés par la suite : l’église Saint-Jean-l’Évangéliste dont la façade était à l’époque de sa construction orientée vers la rue Jacques-Cartier, l’église St.James que l’on qualifie de plus vieux temple religieux de Saint-Jean ou encore, le palais de Justice, érigé en 1861 et tirant magnifiquement parti de son emplacement dans la perspective de la rue Longueuil.

On peut également remarquer les deux gares historiques qui ceinturent le Vieux-Saint-Jean et rappellent le passage du premier chemin de fer au Canada, ainsi que quelques maisons d’esprit victorien ou d’autres de style vernaculaire. Puis, comme la plupart des villes anciennes, Saint-Jean possède une place du Marché typique, grouillante d’une foule causeuse les mercredis et samedis de la belle saison. Dominant la place, l’édifice de la place du Marché, qui abrite aujourd’hui le Musée du Haut-Richelieu, a accueilli depuis sa construction en 1858 des étals de bouchers, divers bazars, des foires ainsi que les séances du conseil municipal.

Logo_SHHR

Pour en savoir plus

logo-MHR-rgb